Peeping Tom

TRIPTYCH : THE MISSING DOOR, THE LOST ROOM AND THE HIDDEN FLOOR 

TRIPTYCH © Virginia Rota, Peeping Tom_7_LR.jpg
 

27, 28.01 | Le Théâtre

"Un voyage fascinant de près de trois heures, [...] accompagné de huit interprètes fabuleux, qui semblent enfreindre les lois de la nature à chaque mouvement." ***** (ABC Sevilla)

"[La pièce], dans laquelle l'humour noir ne manque pas, semple rendre hommage à David Lynch pour son ambiance et pour ses scènes énigmatiques et séduisantes." (El Periodico)

 

Trois espaces fermés dans lesquels les corps se déchaînent : un homme perdu, entre la vie et la mort, dans un labyrinthe aux portes obstinément fermées ; un navire habité par des personnages tourmentés ; un restaurant en proie à la montée des eaux. De ces trois pièces courtes créées entre 2013 et 2017 avec le Nederlands Dans Theater  – The missing door, The lost room et The hidden floor – Peeping Tom propose une réadaptation avec un tout nouvel ensemble de danseurs.

Entre théâtre et création chorégraphique, les performances de Gabriela Carrizo et Franck Chartier démarrent d’une situation ordinaire pour évoluer vers l’étrangeté. Déstabilisés, les personnages se débattent au sein d’un monde hyperréaliste, inquiétant, où sont brouillés les repères temporels. Souvenirs ou prémonition ? Les scènes, pensées comme des décors de cinéma, donnent à voir un espace surprenant et extrême, dans lequel l’humour et la fragilité côtoient le macabre. Au-delà de l’absolue virtuosité des danseurs dont les contorsions acrobatiques flirtent avec l’irréel, Triptych: The missing door, The lost room and The hidden floor propose un langage unique et, par un jeu de trompe-l’œil, ouvre une dimension magique.

"La danse peut-elle être palpitante ? Chez Peeping Tom, oui." ****

(Het Nieuwsblad)

 

"En plus d'être passionnant, le spectacle est exceptionnellement flexible et les effets spéciaux le font ressembler à un film. Quelle merveilleux spectacle."

(Zubb)

Concept et mise en scène Gabriela Carrizo et Franck Chartier performance Konan Dayot, Fons Dhossche, Lauren Langlois, Panos, Malactos, Alejandro Moya, Fanny Sage, Eliana, Stragapede, Wan-Lun Yu assistanat artistique Thomas Michaux composition sonore et arrangements Raphaëlle Latini, Ismaël Colombani, Annalena Fröhlich, Louis-Clément Da Costa, Eurudike De Beul conception lumières Tom Visser conception décors Gabriela Carrizo, Justine Bougerol costumes Seoljin Kim, Yichun Liu, Louis-Clément Da Costa confection costumes Sara van Meer, Lulu Tikvosky, Wu Bingyan coordination technique Giuliana Rienzi, Pjotr Eijckenboom (création) | ingénieurs lumières Bram Geldhof, Ilias Johri ingénieurs son Tim Thielemans/Jonas Castelijns stage management Johan Vandenborn (stage manager), Clément Michaux, Kato Stevens stage production Lisa Gunstone, Robin Appels | chargé de tournées Amaury Vanderborght chargée de production Helena Casas chargé de communication Sébastien Parizel administratrice Veerle Mans