top of page

Cinéma

Àma Gloria 

06.12 · 18:00 et 20:15 · Ciné Stuart 

Drame belge, français réalisé en 2023 par Marie Amachoukeli, avec Louise Mauroy-Panzani, Ilça Moreno, Arnaud Rebotini, Abnara Gomes Varela · VOSTFr · durée : 1h23

Aussi poignant que délicat. (Télérama)

 

Pour son premier long métrage en solo, la réalisatrice Marie Amachoukeli explore avec tendresse l'amour d'une petite fille pour sa nounou cap-verdienne. Un récit d'apprentissage précieux et bouleversant. (France Info)

Le film, à la direction magistrale, met en scène la tendre relation entre une petite fille, Cléo, dont la mère est morte d’un cancer, et la nounou ­cap-verdienne qui l’élève, Gloria. (Libération)

Ama gloria

The Eternal Daughter 

13.12 · 18:00 et 20:15 · Ciné Stuart 

Drame, mystère britannique, irlandais, étatsunien réalisé en 2023 par Joanna Hogg · avec Tilda Swinton, Carly-Sophia Davies, Joseph Mydell, Crispin Buxton · VOSTFr · durée : 1h36

Two Glorious Sides of Tilda Swinton. (The New York Times)

L’actrice incarne à la fois une mère et sa fille, filmées dans un prodigieux dispositif de champ-contrechamp, dans le long-métrage de Joanna Hogg. (Le Monde)

Une femme remonte le temps avec sa mère dans un hôtel désert de la campagne anglaise. Tilda Swinton dans un double-rôle mère-fille est toute désignée pour les interpréter de sa subtile présence. Un beau film de hantise, tout en intériorité, atmosphérique et gothique, produit par Martin Scorsese.

the eternal daughter

Le syndrome des amours passées 

20.12 · 18:00 et 20:15 · Ciné Stuart 

Comédie dramatique fantastique belge, française, réalisée en 2023 par Raphaël Balboni et Ann Sirot · avec Lucie Debay, Lazare Gousseau, Florence Loiret-Caille, Nora Hamzawi, Hervé Piron, Alice Dutoit · durée : 1h29

Le nouveau film du duo belge Ann Sirot- Raphaël Balboni explore avec finesse et ingéniosité le couple, ses libertés et ses limites. Une comédie drôlement romantique. (La Libre)

 

Rémy et Sandra n’arrivent pas à avoir d’enfant car ils sont atteints d’un drôle de syndrome : celui des amours passées. Pour en guérir, il n’y a qu’une seule solution : ils doivent recoucher une fois avec tou·te·s leurs ex.

Après Une vie démente, où bruissait déjà l’âme romantique des deux cinéastes, voici le nouveau film du duo Ann Sirot et Raphaël Balboni. Considération sur l’amour, le couple et la tentation (la nécessité ?) d’en inventer de nouvelles formes, Le Syndrome des amours passées est un pur moment de joie cinématographique !

le syndrome des amours passees

Le blé dur aux mains tendres 

18.01 · 20:15 · Ciné Stuart · GRATUIT

Grâce au soutien du GSARA La Louvière, quatre réalisatrices (Antonella Deiana, Elisabeth Breton, Françoise Michel et Franca Rossi) ont pu concrétiser ce projet de court documentaire.

Le blé dur aux mains tendres dresse le portrait de deux femmes immigrées, Antonietta, qui a quitté l’Italie pour la Belgique en 1957 et Horyia, qui est venue d’Algérie en 2017. Soixante ans séparent donc leurs arrivées en Belgique mais une même force les caractérise.

Antonietta et Horyia se racontent, tout en cuisinant un plat traditionnel de leur pays d’origine. Elles évoquent leur parcours aux saveurs aigres-douces, l’aigreur du mal du pays et la douceur de leur intégration.

L’équipe de réalisation a travaillé pendant deux ans, des réunions préparatoires à la postproduction en passant par le tournage et le montage. Antonella, Elisabeth, Françoise et Franca ont appris à manier la caméra, à utiliser la perche, elles ont élaboré les séquences, échangé leurs points de vue sur les images à  conserver, jusqu’au titre, proposé par Antonella et qui a fait d’emblée l’unanimité.

Un partenariat Central, Club Achille Chavée, La Marche des Migrant·e·s, GSARA !

ble-dur-mains-tendres-22092023_edited.jpg

La projection sera suivie d'une rencontre-débat sur le thème "Pour une politique migratoire positive", avec Freddy Bouchez (Marche des Migrant·e·s) et Nathalie Rozza (Club Achille Chavée). 

En préambule, échange avec Marc Cerfontaine (GSARA) et les réalisatrices.

bottom of page