création

VERTIGES

GUILHEM CHATIR

Vertiges | photo Margarida Marques Ramalhete

Et si le temps suspendu que nous offre la chute permettait d'habiter poétiquement le monde ?

Seule figure humaine d’un paysage désert, un corps s’abandonne au déséquilibre de sa chute incessante. Dans la boucle de ce temps hors du temps, la fin de chaque geste s’effondre dans le début du suivant : légèreté et pesanteur, tension et relâchement, aplomb et horizon se mêlent ainsi intimement et donnent à voir la virtuosité sensible de leurs Vertiges. La tonalité sombre de la Partita 2 en ré mineur de Jean-Sébastien Bach et en particulier le motif obstiné de La Chaconne redouble et nourrit le vertige de cette boucle incessante. Une conversation s’ouvre ainsi entre la musique et la danse, qui mettent toutes deux leur virtuosité technique au service du sensible.

 

Guilhem Chatir commence sa formation par le hip-hop et le cirque. 

Il poursuit sa formation au Conservatoire à Rayonnement National de Toulouse, puis au Conservatoire National de Paris. Il intègre ensuite l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker P.A.R.T.S.

Il est interprète pour de nombreuses compagnies prestigieuses telles que Wim Vandekeybus, Yoann bourgeois ou encore Akram Khan. 

Les studios ARAM, partenaire de Central, permettent aux artistes d’enregistrer la musique du spectacle créé dans les premières semaines de novembre au Théâtre. Une solution qui permettra au solo d'ensuite se balader, un danseur seul, sans musiciens, mais avec leur musique.

À La Louvière, le spectacle se jouera dans sa formule complète, danseur, écriture éphémère sur quartz au sol, violoniste en mouvement, pianiste au piano. Il sera ensuite disponible à la diffusion en format plus intimiste, danseur seul sur sol de quartz, et musique enregistrée. 

VertigesB.jpg

Guilhem Chatir

chorégraphie et direction artistique

VertigesA.jpeg

David Perlick

violon

VertigesC.jpeg

Philippe Hattat

piano

Central | un spectacle de Guilhem Chatir, interprétation chorégraphique et direction artistique | David Perlik, violon | Philippe Hattat, piano | Inès Carijo, assistante chorégraphique | Jean Marcouiller, scénographie | Anne-Catherine Kunz, costumes | Jerôme Dejean, création lumière | Michael Gits, direction technique | Mathieu Houart, technique lumière | Thomas Bîrzan regard extérieur | Alexis Tomasello, production | Ama, diffusioncoproduction : Central La Louvière, Charleroi danse, CCN2 - Centre chorégraphique national de Grenoble, LiFE - Centre d’art contemporain Saint-Nazaire | soutien
: Montpellier danse, CENTQUATRE-Paris, La Manufacture Aurillac

immersion en création
photos Laurent Poma | nov 2021, Théâtre de La Louvière