Premier Mouvement

En 2020, nous réinventons nos moyens et supports de diffusion, entre présence réelle, restreinte ou virtuelle. Les formules sont plurielles. 

 

Central a décidé, dès l'entrée en vigueur des premières mesures de confinement, de programmer sa SAISON 4 en deux Mouvements. Le Premier, de septembre à décembre, vous invite à rencontrer des artistes en plein travail mais à une certaine... distance. Des résidences initiées par Central pour encourager la création malgré l’incertitude liée à la crise sanitaire, une vingtaine de propositions, des découvertes, une immersion dans les coulisses... 

Et là où nous avons pu, des spectacles, en vrai !

Quant au Deuxième Mouvement, il compte sur un retour à la normale.

Jacques Pili

showcase | instantané de fin de résidence 

Jacques Pili | Jozef Dumoulin | Nicolas Kummert | Michele Rabbia

23.09 | complet

Cette résidence est l’occasion pour l’artiste louviérois de travailler de nouveaux morceaux qui étaient en projet depuis un moment. L’antichambre d’un album dont il présentera le résultat "en chantier" devant un public restreint.

Le temps est à la réflexion et après avoir accompagné les plus talentueux, Jacques s’est mis à composer, seul à la barre, pour la première fois. Mélodies, poésie, intégrité. Trois mots en ligne de mire de ce projet et trois musiciens pour les exprimer à ses côtés : Jozef Dumoulin, pianiste belge installé à Paris, le saxophoniste belge Nicolas Kummert, à la sensibilité musicale qui regarde du même côté que celle de Jacques Pili et Michele Rabbia, batteur et percussionniste d’origine et qui allie électro et percussions acoustiques. 

Grâce à cette résidence à Central, il va dire ses émotions avec pudeur et délicatesse. En prenant place à l’avant de la scène, inversant la tendance et délaissant un temps la position rassurante du bassiste qui organise tout le bazar planqué derrière les autres.

Ein Kampf | Marvin Mariano 

ouverture de la résidence au public 

Déminer la vision négative de la boxe, immerger le public dans l’univers de la boxe et immerger les jeunes boxeurs de la région dans l’univers du théâtre.

 

Le Palace fut apparemment une salle de boxe. Nous reproduirons une salle de boxe à l’ancienne. Un ring central entre les deux balcons et trois sacs de frappes suspendus à chaque balcon. L’espace de la scène restera vide, pour nous permettre de prendre également des prises de vues hors du contexte de cette salle de boxe.

L’idée est de faire entrer les habitués du Palace (abonnés...)  dans un lieu qu’ils connaissent, qui leur est confortable, mais pour pratiquer un art qu’ils ne maîtrisent pas. À l’inverse, les boxeurs entreront dans un lieu inconfortable pour eux, qu’ils ne fréquentent jamais ou rarement, mais pour pratiquer un art qu’ils maîtrisent.

Prix Nobelge | Pierre Mathues

répétition publique

30.09 > 04.10 | Le Théâtre

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile. Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile. Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile. Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile. Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

The Swing Dealers​

concert

10.11 | Le Palace

“Swing Dealers” est un groupe formé autour du chanteur-contrebassiste Jean Van Lint et du saxophoniste Vincent Mardens. C’est leur passion pour le jazz des années cinquante et soixante qui les mènent à former le quartet «Swing Dealers».

Comme le nom du groupe l'indique, le “swing” est à la base de leur musique qui s'étale sur plusieurs styles, du jazz classique aux sonorités plus “soul” et plus actuelles.

L’interaction du sax et de la voix crée un son particulier qui caractérise les Swing Dealers. Leur répertoire est composé d'un enchaînement de standards vocaux et instrumentaux. Le groupe offre également quelques reprises du répertoire pop ainsi que quelques compositions originales qui cadrent dans ce même esprit de swing tout en s’immisçant dans des rythmes plus actuels.

 

Jean Van Lint, chant et contrebasse | Vincent Mardens, sax | Dirk Van der Linden, piano | Jan de Haas, drums

Salade Mentale | Happy Brothers

répétition publique

14.10 | Le Théâtre | 5 €

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

Dr Voy

concert

14.11 | Le Théâtre 

Da Solo 

20, 21 & 22.11 Le Théâtre

C’est une histoire toute simple, celle d’un jeune homme qui un jour prend le large, quitte sa Toscane merveilleuse pour la grisaille du nord de l’Europe, et y décide finalement d’y inscrire sa vie, d’y fonder une famille, une fille, d’y trouver du travail, dans un hôtel, ces palaces où

l’on n’arrête pas d’admirer ou d’envier ceux qui bougent sans cesse partout dans le monde...

D’y construire une maison. De regarder partir sa fille vivre sa propre vie ; et d’assister impuissant à la maladie qui ronge la mémoire de sa femme.

Une histoire bouleversante car elle celle de millions d’autres sur notre continent. Etparadoxalement ici dans notre Wallonie venus de là-bas de l’autre côté des Alpes.

 

De Nicole Malinconi | adaptation et interprétation : Angelo Bison | mise en scène : Lorent Wanson

Daniel Pollain Quartet | Hommage à Stan Getz

concert

26.11 | Le Palace

On le surnommait « The Sound » (Le Son ), pour sa sonorité ample, pure et riche, immédiatement identifiable. Stan Getz est considéré comme l'un des plus grands joueurs de saxophone ténor et l'un des plus importants saxophonistes de jazz. Chef de file de l'école cool, il combine une sonorité douce et feutrée dérivée du jeu novateur de son ainé Lester Young. Tendre, éthérée, élégante, sa musique contraste avec la rudesse des disciples de Coleman Hawkins, à la crudité du blues et aux duretés virtuoses du bebop. Elle a eu une influence prépondérante sur l'évolution du jazz, par l'intermédiaire des musiciens de la côte Ouest.

Stan Getz est un des heureux bénéficiaires de cette vogue de la bossa nova et découvreur de jeunes talents comme les pianistes Chick Corea.

 

Daniel Pollain, saxophoniste liégeois est un fidèle disciple de Getz, qu’il aborde avec un admirable style personnel.

 

Daniel Pollain (sax) Jean-Denis Tourneur (Guitare) Jean Borlée (contrebasse) Patrick Wante (Drums)

Abdellah Taïa

rencontre littéraire

27.11 | Taverne du Théâtre

Né à Rabat en 1973, l'écrivain et réalisateur Abdellah Taïa a publié́ aux Editions du Seuil plusieurs romans. Dans le cadre de sa résidence au Central pour son spectacle

Comme la mer, Mon amour, il nous propose une soirée d’échange autour de son magnifique ouvrage Celui qui est digne d’être aimé. Un roman épistolaire pour remonter le temps jusqu'aux origines du mal. Un livre sur le colonialisme français qui perdure dans la vie amoureuse d'un jeune Marocain homosexuel. 

En partenariat avec la Bibliothèque provinciale. 

Fusion | répétition publique

30.09 > 04.10 | Le Théâtre 

  


The Swing Dealers 

INDÉPENDANCE CHA CHA 

activités hip-hop et indépendance du Congo >>> titre générique à trouver autour du hip-hop et de l'indépendance du Congo

avec

deux expos >>> une sur l'histoire du rap Eric + DUO (Dema + ?) vernissage 25 octobre

ateliers la tête en l'air >>> fresque dans le parc Gilson

travail avec Pitcho >>> rencontres, témoignages 

Africalouve

newsletter

Infos/réservations

Central | Le Théâtre

place Communale 22

7100 La Louvière

+32 (0)64 21 51 21

lundi-vendredi

10:00>13:00 | 14:00>17:00

billetterie@cestcentral.be

Le programme

Découvrez la vie culturelle de la région du Centre sur Liens ! l'agenda 

Administration

Central

place Jules Mansart 17

7100 La Louvière

Site créé par Central

Signaler un bug >>>