Thomas Prédour

NINA LISA

ninalisa.jpg

04.04 | Le Théâtre

Lisa Simone emménage dans la villa où sa mère, Nina Simone, a fini ses jours. Dans un coffre, elle découvre l’autobiographie de sa mère. Soudain, quelqu’un apparaît sur le pas de la porte. C’est Nina. Cette nuit, juste cette nuit, elles se parlent à coeur ouvert. Elles ont tant à se dire. A moins que ce soit Nina qui se parle à elle même, seule, à ressasser son passé et ses échecs ?

Le jazz et la musique classique s’entrechoquent pour interroger la filiation, l’amour, le racisme, la maladie, la lu tte pour les droits civiques et l’afroféminisme. Une odyssée musicale et théâtrale, sans champagne mais avec un pianiste et deux superbes voix, sur la vie d’une artiste essentielle.

Créé en janvier 2019, NinaLisa a rencontré un grand succès public et critique. Il est porté par une équipe artistique qui entremêle la Belgique, Haïti, l’Afrique de l’Ouest et le Brésil. Isnelle da Silveira, qui interprète Nina Simone, collabore régulièrement avec les ballets C de la B et Géraldine Battista, chanteuse, danseuse et comédienne belgo-haïtienne, a reçu le prix du public du festival Avignon Off 2016 pour Double. Les deux artistes sont accompagnées sur scène par Charles Loos, pianiste de jazz ayant joué notamment avec Chet Baker, Philip Catherine et Maurane.

 

Thomas Prédour livre ici sa première mise en scène, avec le regard du chorégraphe Serge Aimé Coulibaly.

"Une vraie claque artistique (…) Les interprétations de Isnelle da Silveira, qui incarne Nina et Géraldine Battesti qui interprète Lisa, sont magistrales. Nous avons été envoûtés par leurs voix et la façon dont elles se sont glissées dans la peau de ces deux grandes." RTBF