top of page

Les Amazones d'Afrique

11.02 au Théâtre

Un son lourd, provocateur, que l’on reçoit en pleine face ; un son où tradition et
modernité se rencontrent pour s’affronter, s’inspirer et se nourrir mutuellement.

Cette juste colère n’a jamais semblé aussi douce et convaincante. Ou si diablement dansante.

Le super groupe de six femmes africaines présente son troisième album Musow Danse : grosses machines, magnifiques arpèges dans les voix, dans un disque festif et engagé.

Le poing levé, le cœur vaillant, leurs drapeaux flottants dans les airs, pas de doutes, les Amazones d’Afrique sont de retour. Leur nom fait référence aux Amazones du Bénin, anciennement Dahomey : les Agojies, un régiment militaire de guerrières du 17e au 19e siècle.

Cette fois, ce sont six chanteuses étonnantes et charismatiques qui composent la tribu : la diva malienne, membre fondatrice du collectif il y a 10 ans : Mamani Keïta, entourée de la chanteuse et actrice béninoise Fara Ruffino, la burkinabaise Kandy Guira, la chanteuse et actrice congolaise Alvie Bitemo, ainsi que la nigériane Nneka, sans oublier la charismatique ivoirienne Dobet Gnahoré. Réunies dans le troisième volet du collectif : Musow Danse (La danse des femmes).

(France Inter)

Voici donc Musow Danse. La danse des femmes, troisième album des Amazones d’Afrique, dont la présence internationale s’est affirmée en dix ans grâce à leur talent, leur authenticité, leur conviction et leur dur labeur. D’un charisme à couper le souffle : les concerts de par le monde, depuis Primavera Sound à Barcelone ou le Pyramid Stage de Glastonbury jusqu’au Festival Gnawa d’Essaouira au Maroc, ont vu des centaines de milliers de fans groover et agiter leurs bras en l’air.
S’il fallait encore une preuve que Les Amazones d’Afrique sont devenues une force pour le changement, un mouvement synonyme de défense des droits des femmes partout dans le monde, voici Musow Danse.

11.02 · 20:00

Théâtre de La Louvière, place Communale

32 · 28 · 22 · 20 · 10 · Article 27 

Au hasard...

Aboubacar Traoré

16.02

bottom of page