conférence

HYPERCAPITALISME
ET PANDÉMIE

bruno-colmant.jpeg

par Bruno Colmant

Avec la pandémie que nous vivons, la dette de l’État belge et des entités fédérées (régions et communautés) s’est littéralement envolée. L’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants est-il devenu incertain ? Les modèles économiques actuels sont-ils encore tenables ?

Si la Belgique a connu une accélération de sa croissance ces dernières années, la crise sanitaire a entraîné en 2020 la plus forte récession du Royaume depuis la Seconde Guerre mondiale (-6,3%). La crise est cependant moins sévère que prévue : la Banque nationale de Belgique (BNB) prévoyait, en septembre 2020, un recul du PIB de 9% sur l’ensemble de l’année 2020. En 2021, la croissance devrait atteindre 4,1% et plus précisément, le Bureau fédéral du Plan (BFP) estime que la reprise sera timide au premier trimestre mais s’accélérera au printemps, portée par l’amélioration de la confiance des consommateurs et des entreprises à mesure de l’avancement de la vaccination et par la hausse des exportations de biens et de services, qui devraient croître de 4,7% en 2021.

 

Pour être plus précis, le déficit de la Belgique s’est fortement accentué en à peine deux années de pandémie et la question du déficit chronique pose question sur l’avenir du pays. Entre capitalisme déchainé et égalitarisme démobilisateur, une voie médiane s’impose : il faut rebâtir l’efficacité stratégique des États européens. Cette réhabilitation est nécessaire dans de nombreux domaines au travers d’investissements publics et de dépenses sociales. De nouvelles formes d’économie pointent avec une meilleure intégration des facteurs humains et climatiques dans la tempérance sociale. Le mythe du déficit est remis en cause par certains, d’autres parlent de l’économie Donut en considérant des aspects inaliénables (la santé, l’enseignement, etc.) et le fait que l’économie du futur devra osciller entre ces aspects et le respect de l’environnement.

Bruno Colmant est l'auteur de nombreux ouvrages et articles dont : Du rêve de la mondialisation au cauchemar du populisme, Penser l’économie autrement. Il est docteur en Economie appliquée, membre de l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. 

 

Animation : Jean-Paul Renier

Jeudi 18.11 | 19: 30 | Maison des Associations, place Jules Mansart 21-22, La Louvière

Le Covid Safe Ticket sera demandé.

Participation : 5 € | 3€ pour les membres de l'Extension de l'ULB, de la Maison de la Laïcité de Morlanwelz, d'Hainaut Séniors, de l'Union des Anciens étudiants, sans-emplois et étudiants.

Réservations : 0497 52 58 16. ou reniergodaux@skynet.be

Une organisation de la section du centre de l’Extension de l’ULB Centre et de la Maison de la Laïcité de La Louvière, de la Régionale Picardie Laïque, de Central et de la Ville de La Louvière.