Bon anniversaire Jean | humour

FANNY RUWET

fanny ruwet

18.01 | Le Palace

Du haut de ses 27 ans, elle fait déjà partie de ces personnes qui font de la pire situation – qui s’éternise – matière à faire marrer.

Alors qu’elle a tout juste 12 ans et des phasmes (oui, ces insectes qui ressemblent à des bâtons) comme uniques amis, Fanny se fait inviter par le plus beau mec de l’école, à la patinoire de Liège (ville qu’elle déteste, âmes liégeoises sensibles s’abstenir). Sauf qu’en débarquant sur ses patins, elle comprend que ce garçon en question s’est trompé de numéro et n’avait pas du tout l’intention de l’inviter. Une anecdote articulée dans tous les sens, dans un savant exercice d’écriture, où elle parle de l’échec que représente sa vie sociale, de santé mentale et de malaises, de placenta et de la mort avec l’autodérision désopilante qu’on lui connaît.

 

Pas vraiment misanthrope mais relativement réticente à l’idée de communiquer avec qui que ce soit, Fanny Ruwet cultive un égo inversement proportionnel à sa popularité. Habituée davantage aux studios radio qu’à la scène, elle s’essaie au stand up pour tenter de faire passer son manque d’empathie pour du génie comique.

Un spectacle vraiment (vraiment) marrant qui invite le spectateur à faire percuter ses neurones.

Flair